Accès membres :


   Espace membres   
Vous êtes ici : Actualités

Actualités

Accompagnement de proximité : malaises :

Analyse - Septembre 2017 - ASBL Le Grain : Les intervenants dans le champ psycho-médico-social sont de plus en plus nombreux à ressentir un profond mal-être dans le cadre de leur mission...

La cause en est imputable au grand écart qu’ils sont amenés à réaliser entre les attentes de leur institution et la complexification des situations sociales de leurs bénéficiaires. Les précarisés sont caractérisés par une grande fragilité aux multiples composantes, fruit d’une accumulation de problèmes divers et aigus. Les logiques de marché dans un contexte socio-économique en crise ont touché les secteurs du social et du médical qui subissent parallèlement la diminution de leurs subsides de fonctionnement tout en devant s’inscrire dans une logique managériale.

printbuttonDans ce contexte de dérégulation sociale, des professionnels issus de terrains forts diversifiés, en contact avec des publics vulnérables, oscillent entre découragement et mobilisation. Ils questionnent leur pratique professionnelle. Leur vision de la situation est clairement exprimée par les propos d’Emmanuel Nicolas qui situe « En amont, les processus de précarisation produits par les contextes sociaux, et en aval, la façon dont les souffrances psychiques peuvent dégrader les liens sociaux et mettre au ban les personnes qui les vivent[1] ».

Certains ont conduit, par le biais du certificat en Santé mentale et précarité de l’UCL[2], des recherches ethnographiques impliquées qui font traces de leurs observations au quotidien.

A l’initiative de Le GRAIN, et dans le prolongement du travail rédactionnel de leur travail de fin d’études, s’est constitué un groupe de travail[3] avec la perspective de poursuivre la réflexion autour des enjeux et des points de tensions rencontrés lors de l’accompagnement de leur public.

Au cours de quatre rencontres, ces professionnels ont donné à voirles constituants de l’action sociale dans les contextes de maisons d’accueil pour sans abri, de maisons médicales, de cellules d’appui médico-psychologique ou d’accueil de personnes en situation d’exil.

Au-delà des convergences de leurs constats et face au sentiment d’impuissance que ceux-ci provoquent par moments, l’objectif de leur rencontre fut de « mettre au jour des savoirs expérientiels et professionnels inédits ». Fruits de l’élaboration d’une pensée commune, cherchant à coller au plus près des besoins singuliers de leurs publics, les participants posent les fondements d’un accompagnement de proximité toujours à créer et des pistes d’action à mettre en place dans leur équipe. Ils envisagent l’impuissance vécue au quotidien dans leur contexte de travail comme une « opportunité de changement ».


Lire





Autres actualités :

Actualités Actualités
Newsletter Newsletter
Recevez notre lettre d'information
entrez votre email ci-dessous :